top of page

PRESSE

PRESS

LA DÉPÊCHE DU MIDI

2019

La petite dernière, et non la moindre, des artistes reçus en résidence artistique à Villemur est Nadia von F.

Elle est peut-être la plus difficile à croiser dans un cadre urbain car, farouche et discrète, elle a tendance à vivre comme un petit lutin de la forêt. Pour la rencontrer, il faut se promener le long du Tarn, tôt le matin ou bien en fin de journée, à la tombée de la nuit. Elle explore la nature pour en récolter les matériaux qui lui serviront à fabriquer les pinceaux qu’elle utilisera pour réaliser ses oeuvres.

Son travail est tout en délicatesse et ne manque pas de réflexion, notamment en ce qui concerne la personne de cet environnement. Elle aussi est tombée amoureuse du cadre de vie villemurien et, à travers son exposition, elle va refaire visiter la rivière avec toute sa vie foisonnante, qui reste au centre de ses préoccupations et de son travail.

Pour le moment, elle reste le plus souvent, en dehors de ses promenades, dans son atelier se trouvant dans les caves de la mairie, avec comme point de mire le fleuve. Pour apprécier le résultat de ses recherches naturelles, il faudra là aussi attendre la restitution du samedi 7 décembre, qui se fera pour elle dans l’immense salle Eiffel. Cela laisse présumer que ses créations risquent de prendre des proportions insoupçonnées, avec des surprises suffisamment importantes pour nous encourager à changer notre regard sur le merveilleux fleuve Tarn, pourtant si familier.

(08/11/2019) 

GIRLS DON'T CRY

2018

bottom of page